Mon agriculture paysanne

Voici mon agriculture paysanne

Une agriculture MANUELLE.

Limiter l’usage des machines… pour une agriculture plaisante, résiliente et accessible à tous.

L’agriculture manuelle est possible par le non travail du sol. Ici la fertilité est amenée par l’apport de matière organique et la vie du sol qui décompactent le sol et fournissent les nutriments.

Une agriculture FRUGALE.

Adopter le bon sens paysan… pour une agriculture sobre et liée avec son territoire.

L’intrant principal d’une agriculture sans travail du sol est la matière organique. Ici elle est, produite sur place à partir de mes propres engrais verts (plantes semées, non récoltées et restituées au sol) et issue de déchets organiques d’acteurs blagnacais (bois broyé, tonte de gazon, fumier de cheval).

Une agriculture NATURELLE.

Imiter la nature… pour une agriculture saine sans engrais ni produits chimiques.

La biodiversité et ses services écosystémiques permettent de lutter contre les maladies et les ravageurs et rendent le sol fertile (auxiliaires, couverts végétaux, vie du sol…). Le but est de chercher à bâtir un écosystème dans lequel on prélève de la nourriture.